Publicité

Je suis pour la mise en lumière de la beauté africaine ; pour que les femmes des 54 États souverains reconnus du continent Africain se décomplexent et mettent en valeur leurs beautés naturelles. Cependant, mon coup de gueule de ce jour, vient d’un classement du site populaire Ranker qui a compilé une liste de pays africains pour que les internautes votent pour les pays africains qui ont les plus belles femmes :

C’est un fait. Les prédictions de grands analystes laissent explicitement comprendre que le e-business tend à être l’un des secteurs les plus porteurs de la génération millénaire. Au su des adhésions importantes auxquelles des acteurs de ce secteur se sont prêtés, Yannick Pousseu, marketing manager en e-commerce travaillant pour le site www.kaymu.cm, livre les 5 clés pour booster son activité sur internet.

Suite à un arrêté conjoint des ministères camerounais du Commerce ainsi que des Finances, les prix des boissons alcoolisées et gazeuses connaissent désormais une augmentation d’environ 4 à 5 % de leurs prix ultérieurs. La mesure a pris effet à compter du 16 février 2015…

L’on peut dire que les spéculations générées depuis le mois de décembre 2014 ont finalement pris corps en février 2015. Les consommateurs camerounais devront désormais s’arrimer aux nouveaux prix homologués par le ministère du Commerce et celui des Finances.

L'offensive lancée par les combattants islamistes le 3 janvier 2015 au Nigéria constitue certainement le pire massacre de l'histoire de Boko Haram. Les mauvaises nouvelles se succédant, dimanche dernier [11 janvier], deux enfants soupçonnés d’être les responsables d’attentats-suicides se seraient fait exploser sur un marché bondé – cette attaque, la seconde commise en deux jours, est liée à Boko Haram et aurait été perpétrée par des jeunes filles bardées d’explosifs. Entretemps, le groupe islamique extrémiste a poursuivi ses attaques plus traditionnelles : la semaine dernière, il s’est emparé de Baga, une ville située à la frontière avec le Tchad et a exécuté des civils (les premiers rapports d’Amnesty International faisaient état d’environ 2 000 victimes, mais ils ont été contestés par l’armée. Les chiffres exacts sont inconnus).

Comme on l’entend souvent, lorsqu’on épouse un homme on épouse aussi sa famille. Cela n’est pas une métaphore mais bien l’expression de la triste réalité. La majorité du temps c’est très agréable d’avoir un beau-père : rationnel et surtout se mêlant de ses affaires les beaux-pères ne sont pas du tout gênant. On peut même envisager de vivre avec eux… mais cela seulement s’ils sont veufs !

Désolée de dire tout haut ce que toutes les femmes pensent tout bas, mais il n’y a rien de tel qu’un époux qui est orphelin de mère !

Soulever des nattes à la recherche d’un dromadaire égaré est un exercice de haute provocation auquel les hommes se livrent régulièrement, chaque fois que les évènements sortent de la coutume et dérangent. Alors ils grognent, posent des actes placides, désarticulés et agissent sans discernement, apparemment. En travail social spécialisé, nous traquons ces micro-actes et microtraces mais qui pèsent lourd de tout leur potentiel subversif. C’est en scrutant le contraste des germes qui fleurissent sur les changements sociaux que l’éducateur spécialisé mesure la force  et la profondeur des contre-courants aux normes dominantes de la société.

Les élections au Maroc ont, depuis l’indépendance, constitué une occasion tant attendue par le Makhzen pour instaurer son image de système démocratique, où les choix du citoyens semblent être respectés avec un processus électoral bien huilé, et aboutissant à des institutions démocratiquement élues.

Si les méthodes de bourrage d’urnes semblent être dépassées pour “orienter” le résultat des élections, d’autres méthodes plus subtiles et plus complexes sont venues prendre le relais pour renforcer l’hégémonie du Makhzen sur le système électoral. Toutes ces méthodes peuvent être réunies dans ce qu’on peut appeler “l’ingénierie électorale”. Elle se manifeste dans le choix du mode de scrutin (uninominal/liste, 1 tour/2 tours…), dans le découpage électoral, dans l’élaboration des listes électorales, dans le déroulement matériel du scrutin…

« C’est quand il pleut que l’on voit qui habite dans une bonne maison et dans un bon quartier » entend-t-on souvent. En effet, à l’épreuve de l’eau, peu de cités résistent. Quand ce sont les toits dont l’étanchéité laisse à désirer, cela passe encore. Quelques seaux placés aux bons endroits font l’affaire. Mais lorsque ce sont les clôtures, les murs, les fondations des maisons qui semblent soudainement  frappés de porosité, les options sont minces.

Aujourd’hui plus besoin de résider dans un bidonville pour risquer un réveil brusque, les pieds dans une marre d’eau. La précarité a rejoint sournoisement les quartiers dits résidentiels. Quand le système d’évacuation d’eau est défaillant et les canalisations à bout de souffle, que l’on soit dans une cuvette de Gobelet ou un bas-fond de la Riviéra Palmeraie, il y a peu ou prou de différence.

Soldats maliens à l'entrée de Kidal, le 26 juillet dernier. Crédits photo : Rebecca Blackwell/AP

Meurtri et accablé par ce que j’entends sur les médias internationaux et certains médias nationaux, je ne comprends pas qu’en tant qu’intellectuel Africain nous ne puissions pas faire la part des choses et analyser sans avoir besoin que l’ex-colon nous souffle ce que l’on doit dire et/ou penser …

1 500 soldats ont été envoyés en renfort à Kidal. Entre parenthèses, Kidal est une commune de 9,913 km2 au Nord du Mali et non pas au Nord-Mali comme on l’entend souvent un peu partout… Comme s’il y avait une partition du pays.