Watch the video

Confidences d'Aliko Dangote : Ses conseils et ses défis en Afrique sans langue de bois

Lors d'un interview à la chaine Africa24, l'homme d'affaires africain Aliko Dangote, Fondateur et PDG du Groupe Dangote, n’est pas allé du dos de la cuillère lorsqu'il a été interrogé sur les économies des pays africains.

Pour le milliardaire nigérian, les pays africains ne contrôlent pas leurs économies et que celles-ci sont contrôlées. Il ajoute que "la différence qu'il y'a entre les pays francophones et le Nigeria est que nous avons pris notre destinée en main, nous contrôlons l'économie de notre pays. Je m'excuse auprès des personnes à qui cela pourrait déplaire, mais nous contrôlons notre économie, ce qui n'est pas le cas de la plupart des pays francophones où les nationaux n'ont aucune emprise sur leur économie. Ces économies sont contrôlées par des étrangers qui parfois même dictent leur termes et les conditions aux gouvernements et d'autres."

« Je m'excuse auprès des personnes à qui cela pourrait déplaire, mais nous contrôlons notre économie, ce qui n'est pas le cas de la plupart des pays francophones où les nationaux n'ont aucune emprise sur leur économie. »

Cet entrepreneur hors pair pense qu'avec le temps, les réalisations que le groupe Dangote fait dans plusieurs pays africains aideront à transformer tout cela, en investissant dans différents pays africains francophones ou anglophones, comme la Zambie ou encore le Sénégal, où il y'a encore une dizaine d'années il aurait été inimaginable pour un nigérian d'investir 400 millions de dollars. Il évoque également le fait qu'un groupe africain investisse gros en Afrique n'est pas très commun et est souvent accueilli avec suspicion. Il souligne par ailleurs l'accueil favorable que les autorités éthiopiennes et camerounaises ont eu a l'égard de l'implantation de son groupe dans leur pays respectif.

Le groupe Dangote est un conglomérat nigérian dont le siège social se situe à Lagos au Nigeria. Le groupe est l'un des principaux conglomérats diversifiés en Afrique. Il est présent dans l'industrie du ciment, du sucre, de la farine, du sel, des pâtes, des boissons et dans l'immobilier. Il a généré des revenus de plus de 3 milliards de dollars en 2013. La société emploie plus de 26 000 personnes.

Kingsley Okocha

Kingsley Okocha Google Plus

Analyste sur Nextafrique.com.

Titulaire d'un MBA,Kingsley travaille à Londres comme responsables du développement Afrique d'un groupe d'import-export. Il est passionné d'innovation et par l'étude des stratégies de développement.

Plus

Participez à la discussion