« La manière dont les choses se font depuis toujours » est en train de changer dans de nombreux pays africains. Au total, 57,6 % des sociétés estiment que la mise au point de politiques et de procédures pouvant être appliquées dans la quasi-totalité des pays représente le problème interne le plus difficile à résoudre en matière de lutte contre la corruption et de conformité.*

La fuite des capitaux ponctionnent les ressources du continent, le privant d’investissements vitaux. Les chiffres sont stupéfiants : entre 1980 et 2009, l’Afrique a perdu entre 1 200 et 1 400 milliards de dollars, soit à peu près l’équivalent de son produit intérieur brut actuel.

Plus d'articles...

Abonnez-vous à la lettre mensuelle de l'Afrique qui pense qui crée et qui innove !
Publicité
Publicité
Publicité