La Fondation Rockefeller et la Fondation Tony Elumelu viennent du2019annoncer le lancement du Fonds du2019Impact pour lu2019Economie et les Innovations (IEIF) lors du forum Impact Investing en Afrique: Accélérer l'industrie régionale.

La Fondation Rockefeller et la Fondation Tony Elumelu viennent d annoncer le lancement du Fonds d Impact pour l Economie et les Innovations (IEIF) lors du forum Impact Investing en Afrique: Accélérer l'industrie régionale.

Il s agit d un Fonds d Impact Investissement, un concept d'investissement relativement nouveau en Afrique, qui a comme premier objectif de répondre à un besoin social avec éventuellement un retour financier modéré.

Les intervenants du Forum ont tenté d apporter une meilleure compréhension des obstacles et des opportunités de cette approche qui vise à renforcer le talent entrepreneurial et l'écosystème africain.

« Tout au long de ses 100 années d existence, La Fondation Rockefeller a travaillé à renforcer l'impact des acteurs et penseurs innovateurs », a déclaré Eme Essien Lore, Directeur général par intérim de la Fondation Rockefeller. « Maintenant, en cette année du centenaire, notre travail est d'aider à accélérer la croissance du secteur de l' impact investissement  en Afrique. Nous travaillons en partenariat avec des organisations de pointe qui contribuent à la réalisation d une croissance équitable pour tous, telles que la Fondation Tony Elumelu et le Centre Bertha pour l innovation sociale et l'Entrepreneuriat ».

« Nous menons des recherches sur l'impact investissement en Afrique du Sud pour fournir un baromètre annuel qui suivra les tendances et les pratiques dans le secteur. Avec le soutien des fondations Rockefeller et Tony Elumelu, les opportunités de l'impact investing en Afrique sont considérables », a par ailleurs indiqué le Dr François Bonnici, directeur du Centre Bertha à la Graduate School of Business de l'UCT.

Le fonds IEIF va financer des initiatives dans l'objectif de leur apporter des solutions de financement, de favoriser les écosystèmes entrepreneuriaux et de promouvoir l'infrastructure du secteur de l  « Impact Investing », ayant à terme un impact sur les conditions de vie des populations pauvres ou vulnérables d Afrique.

« L Impact Investing est un outil essentiel dans la conduite de notre plan de promotion de l'entreprenariat pour le développement économique et social durable en Afrique. Nous voulons voir davantage de transactions de ce type et notre engagement à soutenir ce nouveau fonds n'est qu un début », a déclaré le Dr Wiebe Boer, directeur général de la Fondation Tony Elumelu, fondée par le richissime banquier Nigérian Tony Elumelu, l une des 20 personnalités les plus puissantes du monde des affaires africain en 2012.

L'IEIF sera géré par le Réseau d Impact Investing mondial (GIIN) en étroite collaboration avec La Fondation Tony Elumelu et la Fondation Rockefeller. Les appels d offres sont lancés, alors pour ceux qui ont des projets qui cadrent avec l'objectif du Fonds IEIF, davantage d informations sur la façon de présenter une demande de financement sont disponibles ici.

Espérons que ce fonds stimulera le développement de marchés régionaux solides.

A propos de l Impact Investing

L impact investing est un secteur en cours de construction. Il évolue rapidement et inclut de plus en plus d acteurs. Il n est pas limité aux investissements sans retour financier. C est un espace dynamique qui offre des opportunités pour de nombreux investisseurs. Il implique de plus en plus d acteurs dans la chaîne financière dont des profils d investisseurs variés. Ainsi selon Arnaud Poissonnier PDG fondateur de ABC Microfinance Babyloan : «Au lieu d attendre quatre ans pour obtenir un retour sur investissement il faut attendre sept ans en moyenne». L impact investing ne se limite pas à la notion de « patient capital» et à une profitabilité limitée. «Il permet aussi de donner du sens à son investissement» souligne le Pr Hummels, coordinateur européen du GIIN (Global Impact Investing Network). Source : Rapport PwC.

L Traoré

L Traoré

Analyste sur Nextafrique.com.

L. Traoré a été consultante et risk manager au sein de plusieurs banques d'investissements de la place de Paris. Ses centres d'intérêts sont l'économie, la finance de marché et les nouvelles technologies.

Plus

Participez à la discussion