Le ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l'Information et de la Communication, a lancé officiellement la vente de la Licence de la Troisième génération, dite 3G. C'était mardi 26 juin, à l'issue de la rencontre qu'il a eue dans son cabinet de travail avec les représentants des opérateurs des sociétés de téléphonie mobile. A savoir : Airtel, Vodacom, Tigo, Africell.

Le président de l'ARPTC (Autorité de régulation de la poste et des télécommunications du Congo), Oscar Manikunda Musata, a également participé à cet entretien. L'objet de cette rencontre était l'annonce par le ministre des PT-NTIC du lancement officiel de la vente de la Licence 3G. Cette technologie moderne de télécommunications était vivement attendue.

En ce qui concerne le prix, la licence 3G est vendue par le gouvernement à 15.000.000 $US (quinze millions de dollars américains). Le président de l'Arptc a été arrêté par le ministre, à ce sujet, de préparer les documents ad hoc et de les mettre à la disposition des opérateurs concernés pour paiement à la DGRAD.

Le ministre Tryphon Kin-Kiey Mulumba a renseigné que ce prix a été entendu de commun accord, de longue date, entre l'Etat congolais et les opérateurs du secteur des télécommunications. Il s'agit là, pour lui, une façon de jouer la carte de la transparence pour mettre un terme à toutes les spéculations ayant entouré la question.

En outre, Tryphon Kin-Kiey Mulumba a fait remarquer qu'au regard des assignations budgétaires relevant de son ministère, la vente de la licence 3G ne pouvait que démarrer du fait que le projet de budget 2012 a été déclaré recevable par l'Assemblée nationale. « Le ministère n'avait plus alors le choix que de se mettre en marche dès le lendemain pour mobiliser les recettes de son secteur et renflouer les caisses de l'Etat », a-t-il expliqué.

Réagissant à l'annonce du ministre, les opérateurs de la téléphonie mobile en RD Congo se sont réjouis de la diligence dont le nouveau ministre a fait montre dans le traitement du dossier. Ils ont aussi exprimé leur satisfaction pour le maintien par le gouvernement du prix de vente tel qu'il a été fixé de commun accord, après négociations, par un arrêté interministériel.

Avant de prendre l'engagement de se mettre en ordre le plus rapidement possible avec l'autorité de régulation. Après la réunion, les hôtes du ministre Kin-Kiey ont visité le vaste chantier de la rénovation du bâtiment abritant son cabinet. Par là, le ministre veut donner un contenu réel à la révolution de la modernité dans son secteur.

C'était l'occasion pour le ministre rappeler ce qu'il a toujours déclaré, à savoir : les télécoms et les NTIC constituent actuellement un secteur mobilisateur des recettes, un véritable créateur d'emplois et porteur de croissance. La licence 3G offre de nombreuses opportunités en termes de fiabilité d'appel, et de divers services tel que l'internet à haut débit et transfert des données.

Plus

Participez à la discussion