Cette annu00e9e, les trois visages fu00e9minins du pouvoir et de lu2019influence venus du2019Afrique sont issus de la politique.

Le magazine Forbes vient de publier l'édition d'Août 2012 de sa liste des 100 femmes les plus puissantes du monde. Cette année encore, le classement est dominé par Angela Merkel, la chancelière allemande. On y retrouve également, Hillary Clinton, la secrétaire d'Etat américaine, la française Christine Lagarde du FMI (8e), Oprah Winfrey, animatrice et productrice (11e) et la chanteuse Lady Gaga (14e). Comme l'année dernière, nextafrique.com s intéresse aux africaines de ce top 100.

Cette année, les trois visages féminins du pouvoir et de l influence venus d Afrique sont issus de la politique.

Joyce Banda, femme africaine la plus puissante en 2012


Joyce Banda (Malawi)
1ère en Afrique - 71e mondial
62 ans, Présidente du Malawi

Joyce Banda est devenue en avril dernier la première femme Présidente du Malawi. En tant que présidente, Joyce Banda assume et prône ses convictions de longue date : elle a vendu le jet présidentiel de plusieurs millions de dollars, appelé à l'arrestation du président soudanais Omar el-Béchir s'il franchit les frontières malawiennes, et a favorisé l'abrogation des lois criminalisant l'homosexualité au Malawi.

Elle lutte depuis les années 90 pour les droits des femmes et des enfants à travers notamment sa fondation Joyce Banda Foundation International et l'Association nationale des femmes d'affaires au Malawi.

Ngozi Okonjo-Iweala, 2e Africaine la plus puissante en 2012


Ngozi Okonjo-Iweala (Nigéria)
2eme en Afrique - 81e mondial
58 ans, Minsitre des Finance du Nigéria

Ngozi Okonjo-Iweala a fait les gros titres quand elle a quitté la Banque mondiale en Juillet, où elle était directrice générale et numéro 2 de la banque, pour devenir le ministre des Finances du Nigeria.

Elle a récemment été sur la short list des candidats à la présidence de la Banque Mondiale face à l américain Jim Yong-Kim. Ce dernier a finalement été retenu pour le poste, malgré les qualifications solides de Ngozi Okonjo-Iweala pour le poste.

De 2003 à 2006, elle a servi comme ministre des Finances du Nigeria, sous le président Olusegun Obasanjo, dont l'administration était connue pour libéraliser l'économie nigériane, créer des liens étroits avec les États-Unis et des liens encore plus étroits avec d'éminents hommes d'affaires nigérians.

La principale réalisation d Okonjo-Iweala a été de garantir la suppression d une dette de 18 milliards de dollars auprès des créanciers du Nigeria.

Ellen Johnson Sirleaf, 3e africaine la plus puissante en 2012


Ellen Johnson Sirleaf (liberia)
3eme en Afrique - 82e mondial
73 ans, Présidente du Libéria

Economiste, diplômée de l'Université d Harvard, Johnson-Sirleaf retourne au Libéria en 1972 pour occuper un poste au sein du ministère des Finances. Mais après des conflits avec ses patrons, et un coup d'Etat militaire en 1980, elle est allée travailler à la Banque mondiale aux Etats-Unis.

De là, Mme Sirleaf est retournée en Afrique pour rejoindre les bureaux régionaux de la Citibank, avant de prendre poste au bureau régional du Programme de développement de l'Organisation des Nations Unies, où elle a été impliquée dans l'étude des Nations Unies sur l'échec du génocide rwandais.

Méthodologie Forbes

Tout commence par une sélection préliminaire de près de 200 candidates du monde entier : des milliardaires, des femmes d affaires, des icônes du divertissement, de la mode ou des médias, des femmes a la tête d organisations sans but lucratif et des politiques. Le magazine Forbes y applique ensuite trois mesures à savoir l'argent, une composante prenant en compte les médias sociaux et traditionnels, et les points de base du pouvoir pour en déduire le top 100 des femmes les plus puissantes du monde.

Kingsley Okocha

Kingsley Okocha Google Plus

Analyste sur Nextafrique.com.

Titulaire d'un MBA,Kingsley travaille à Londres comme responsables du développement Afrique d'un groupe d'import-export. Il est passionné d'innovation et par l'étude des stratégies de développement.

Plus

Participez à la discussion

Dans la même rubrique