Les Africains élus entrepreneurs sociaux de l'année 2016

Les entrepreneurs sociaux s'engagent là où les marchés traditionnels ont échoué et mettent en œuvre leurs dernières réflexions micro- économiques d'une manière pratique et durable afin d'en faire bénéficier les personnes marginalisées et pauvres.

Ils referment ainsi les fossés existant au niveau des produits et des services qui ne seraient sinon pas comblés pour ces communautés mal desservies.

« Leur succès se fonde sur la combinaison des disciplines financières du capitalisme de marché avec la passion et la compassion requises pour créer un monde plus équitable et juste »Hilde Schwab, co-fondatrice et Présidente de la Fondation Schwab pour l'entreprenariat social.

« Les lauréats de cette année expérimentent des modèles d'affaires et de nouvelles méthodes de distribution et de déploiement, et rendent compte des résultats. Ils améliorent la société dans son processus », ajoute- t-elle.

Les lauréats 2016 se sont engagés en particulier pour fournir l'accès à Internet et diverses solutions low tech afin d'aider les communautés défavorisées à participer aux échanges fondamentaux de la 4èmerévolution industrielle. Trois entrepreneurs et un groupe de contributeurs majoritairement africains représentent l’Afrique parmi les douze initiatives d’entrepreneuriat social qui se sont vues décerner le Prix de l'Entrepreneur Social de l'Année 2016 par la Fondation Schwab pour l'entreprenariat social.

Voici leurs portraits.


Tracey ChambersTracey Chambers de The Clothing Bank (Afrique du Sud)

La société permet aux femmes célibataires sans emploi des townships d'Afrique du Sud de bénéficier d'une formation de deux ans pour devenir des femmes d'affaires exerçant à leur propre compte. The Clothing Bank compte 829 femmes ayant participé à la formation diplômante et 800 autres participant actuellement au programme de deux ans. Depuis 2010, ces femmes ont généré ensemble un revenu pour leurs familles de plus de 2 millions de dollars.


Luvuyo RaniLuvuyo Rani de Silulo (Afrique du Sud)

La société gère des boutiques informatiques et des centres de formation dans les townships et les zones rurales d'Afrique du Sud fournissant ainsi des opportunités de travail aux jeunes sans emploi. Silulo compte 33 branches opérationnelles au sein des townships et aux alentours, et travaille avec des sociétés comme Tsiba, Microsoft et Vodacom.


Yasmina FilaliYasmina Filali de Fondation Orient Occident (Maroc)

La fondation propose une formation professionnelle aux Marocains défavorisés, aux migrants et réfugiés de l'Afrique subsaharienne. Elle aide également à l’insertion des migrants et réfugiés dans la société marocaine. Quatre- vingt -quinze pour cent des titulaires de la formation informatique et 60 % des titulaires de la formation professionnelle dans le secteur hôtelier trouvent un emploi régulier.


J. David RisherJ. David Risher et Colin McElwee de Worldreader (69 pays, essentiellement africains)

L’entreprise distribue des livres numériques offrant une collection de plus de 28 000 livres de plus de 150 éditeurs en 44 langues. Wolrdreader met ces livres à la disposition de plus de 6 millions de lecteurs dans 69 pays tout en mettant l'accent sur les étudiants d'Afrique et d'Asie. Pour finir, 7 élèves du primaire sur 10 et 8 libraires sur 10 disent lire davantage.


Ils ont été récompensés lors du Forum Economique Mondial pour l’Afrique de 2016 se déroulant du 11 au 13 mai 2016 à Kigali, au Rwanda. REGARDER la vidéo de remise des prix :



Les lauréats feront partie de la communauté des entrepreneurs sociaux de la très large Fondation Schwab qui comprend plus de 320 entrepreneurs sociaux hors -normes situés dans 70 pays. Les entrepreneurs sociaux de la Fondation Schwab sont pleinement intégrés aux événements et aux initiatives du Forum économique mondial. Ils contribuent aux échanges entre pairs avec d'autres entrepreneurs sociaux et en bénéficient, de même qu'aux interactions avec les acteurs du monde économique, gouvernementaux, sociaux et des médias.

L Traoré

L Traoré

Analyste sur Nextafrique.com.

L. Traoré a été consultante et risk manager au sein de plusieurs banques d'investissements de la place de Paris. Ses centres d'intérêts sont l'économie, la finance de marché et les nouvelles technologies.

Plus

Participez à la discussion