Les TIC, levier de développement durable : Le cas d'école Ericson

Ericsson a publié son 23e rapport annuel de Responsabilité Sociétale d’Entreprise qui détaille les performances de la compagnie en 2015 notamment dans les secteurs de l'énergie, l'environnement et le changement climatique ; ainsi que de la communication pour tous. Le rapport met également en exergue la façon dont les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) peuvent aider à atteindre l’ensemble des 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) et ont même le potentiel pour accélérer leur réalisation.

« Les ODD tracent un chemin clair vers un monde plus durable et les TIC sont un levier puissant pour les réaliser. Nous comptons nous appuyer sur notre lancée de 2015 afin que chacun puisse profiter des opportunités offertes par la Société en Réseau. »

Hans Vestberg, Président Directeur Général d’Ericsson

Energie, environnement et changement climatique

Selon les recherches d’Ericsson, des solutions de TIC peuvent aider à réduire les émissions de gaz à effet de serre jusqu’à 15 pour cent d’ici 2030, plus que l’actuelle empreinte carbone de l’UE et des USA réunis.

En 2015, Ericsson a atteint l'objectif de compenser de deux fois la quantité de CO2 de sa propre empreinte carbone grâce à des solutions comme les réseaux électriques intelligents et les transports intelligents.

Pour les clients, des plateformes matérielles comme le Système Radio Ericsson, de nouveaux logiciels et des solutions de couverture rurales sont tous conçus pour aider les clients à optimiser leur performance énergétique.

En 2015, Ericsson a dépassé son objectif de réduire les émissions de CO2 par employé de 30 pour cent – deux ans d’avance sur le planning. Ceci représente 42 pour cent de réduction comparé à la base de référence de 2011.

Communication pour tous

A fin 2015, quelque 20 millions de personnes avaient directement bénéficié des initiatives de « Technology for Good™ » (Technologie pour le Bien) d’Ericsson.

« Connect To Learn » (« Se Connecter pour apprendre »), une initiative d’éducation mondiale du Earth Institute de l’Université de Columbia, du Millenium Promise et d’Ericsson,a été lancée dans 22 pays, où 76 000 étudiants en profitent. Neuf de ces pays sont en Afrique sub-saharienne – Sénégal, Burkina Faso, Ghana, Ouganda, Kenya, Rwanda, Tanzanie, Malawi, Cap vert.

Les services financiers mobiles peuvent jouer un rôle primordial pour faire avancer l’inclusion sociale et financière. En 2015, Ericsson a appuyé ASBANC, l’Association des banques nationales du Pérou, dans une initiative ayant pour but de fournir des services financiers mobiles de prochaine génération à 2,1 millions de Péruviens – environ 7 pour cent de la population totale – d’ici cinq ans. Ericsson est en train de mener un déploiement panafricain dans plusieurs pays avec l’opérateur MTN, notamment l’Ouganda, le Rwanda, le Nigeria, et le Swaziland. Le travail se poursuit avec la plateforme de Tigo, l’opérateur Millicom au Sénégal. En 2015, les Services Financiers Mobiles d’Ericsson ont été lancés également au Ghana, au Cameroun, au Bénin et en Côte d’Ivoire.

La Couverture Rurale Gérée est un nouveau modèle économique commercialement viable qui rend possible la fourniture de couverture mobile aux zones qui en ont le plus besoin, où la population doit survivre avec moins de deux dollars par jour. A travers cette solution, Ericsson permet aux opérateurs de fournir une couverture mobile pour une période déterminée selon des accords de niveaux de service et des indicateurs de performance clefs définis. En 2015, nous nous sommes joints à l’opérateur mobile MTN pour déployer la Couverture Rurale Gérée dans des régions du centre et du nord du Bénin où il n’y en avait pas auparavant.

Le programme d’employés bénévoles « Ericsson Response » a fêté son 15e anniversaire durant l’année. « Ericsson Response » a jusqu’ici appuyé 40 opérations de secours dans 30 pays et a été déployé en 2015 dans des pays comme l’Irak, le Népal, la Sierra Leone, le Sud Soudan et le Vanuatu.

Fredrik Jejdling, Responsable de la Région Afrique sub-saharienne d’Ericsson a déclaré : « L’impact de nos pratiques commerciales durables et nos initiatives portant sur la responsabilité d’entreprise dans cette région est en train de porter ses fruits et nous sommes toujours heureux de travailler avec nos parties prenantes pour créer un impact positif sur la société. Profitant pleinement de la connectivité, nous connectons ceux qui ne sont pas connectés, améliorons l’existence et aidons les villes à devenir plus durables, créant de la valeur pour le continent dans son ensemble. »

Elaine Weidman-Grunewald, Vice-Présidente RSE d’Ericsson, a, quant à elle affirmé : « En intégrant la responsabilité sociétale d’entreprise dans notre business, nous avons une solide plateforme pour le progrès et les impacts positifs. Nous continuerons à travailler en partenariats public-privé et prônerons la « Technology for Good » (« Technologie pour le Bien ») pour conduire au changement, pour le meilleur ».

Kader Diakité

Kader Diakité

Analyste sur Nextafrique.com.

Ingénieur en chimie fine, Kader travaille à Londres comme chercheur au sein d'une société de cosmétique. Ces centres d'intérêts sont la technologie, le développement durable et les sciences en général

Plus

Participez à la discussion