L Afrique a enregistré 7 pour cent des opérations de capital-investissement (Private Equity) dans les marchés émergents, malgré une baisse des investissements en provenance de Chine et de l'Inde, selon un rapport de l'Emerging Market Private Equity Association (EMPEA).

« Dans un environnement qui met au défi tous les investisseurs dans le monde, l idée que la majeure partie de la croissance mondiale viendra des marchés émergents continue à conduire une part importante du capital d'investissement privé vers ces économies », explique Sarah Alexander, Présidente-fondatrice et PDG d EMPEA, dans la déclaration officielle.

La Chine qui a levé 11 milliards de dollars de fonds au cours du premier semestre 2011 a enregistré seulement 4 milliards de dollars de 12 fonds sur la même période en raison de l'environnement réglementaire et du cadre défavorable aux retraits de fonds en Chine, conduisant les investisseurs à explorer d'autres marchés émergents.

Avec 411 transactions clôturées au premier semestre contre 460 à la même période l'année dernière, les marchés asiatiques émergents ont continué de représenter la majorité des investissements soit près des deux tiers de la totalité du capital investi total et du nombre de transactions. Avec 124 transactions, la Chine représentait à elle seule 40 pour cent de l'investissement total et 30 pour cent du nombre de transactions.

Les marchés latino-américains dont le Brésil, ainsi que les marchés émergents européens, y compris la Turquie ont attiré respectivement 12 pour cent et 8 pour cent du nombre total de transactions. La Russie représentait 5 pour cent des transactions. Les marchés à croissance rapide des pays du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord (MOAN) totalisaient 4% des opérations.

L Afrique sub-saharienne a enregistré 7% des transactions totales. La confiance des investisseurs est en hausse dans la région avec un record de levées de fonds de capital-investissement enregistré l an dernier pour le continent. Ces investissements devraient croître en moyenne de 5,5% cette année, selon les prévisions.

En 2011, 876 transactions de capital-investissement et de capital-risque évaluées à 26,9 milliards de dollars ont été exécutées sur les marchés émergents.

L Traoré

L Traoré

Analyste sur Nextafrique.com.

L. Traoré a été consultante et risk manager au sein de plusieurs banques d'investissements de la place de Paris. Ses centres d'intérêts sont l'économie, la finance de marché et les nouvelles technologies.

Plus

Participez à la discussion