L'émergence des pays africains est devenue le leitmotiv des discours des politiciens africains, notamment en Côte d'ivoire. D'ailleurs, une Conférence internationale sur l'émergence en Afrique aura lieu du 18 au 20 mars 2015 à Abidjan. Si être ambitieux est tout à fait légitime, l'économie ivoirienne peut-elle devenir émergente d'ici 2020 ?

Quelques semaines seulement après les évènements dits «Charlie Hebdo», la classe politique sénégalaise est aujourd'hui plongée dans une ébullition d'un fait d'ordre communicationnel. Des accrochages verbaux tous azimuts, fondés généralement sur des révélations attentatoires, des calomnies ou injures, poussent à porter un regard critique sur le débat politique sénégalais qui, désormais, ne porte plus sur des questions éminemment idéologiques encore moins d'intérêt général, mais sur l'art de ternir, par tous les moyens, l'image de son adversaire.

La grande vague de manifestants à Paris dimanche dernier était impressionnante et très émouvante, mais pour quoi était-elle ? Nous savons contre quoi elle était : le meurtre de dessinateurs - ou toute autre personne - est une mauvaise chose et ne devrait pas se produire. Mais quel était le message au monde?

Le silence des cimetières ne permet pas de croire à l'éradication rapide du virus Marburg alias Ebola. Tom Frieden, le Directeur du Centre de Contrôle et de prévention des maladies (Center for Disease Control and Prevention « CDC ») annonce ceci : « nous ne savons comment arrêter Ebola ». Puis il ajoute : « il existe un risque théorique, mais il peut être très faible. Nous ne savons tout simplement pas, si le virus Ebola pourrait proliférer plus facilement par mutation génétique ».

Dans le cadre de leur recherche effrénée d'outils d'intégration politique et économique à même d'accélérer le développement du Continent, les dirigeants africains ont imaginé et testé de nombreux plans d'actions depuis les indépendances. Parmi ceux - ci, Il convient de rappeler le Plan d'Action de Lagos et l'Acte final de Lagos (1 980 - 2000), le Programme prioritaire de redressement économique en Afrique (1986 - 1990), la Charte Africaine d'Arusha pour la participation populaire et le développement (1990), le Traité d'Abuja (1991) et l'Agenda du Caire (1994).

Plus d'articles...

Abonnez-vous à la lettre mensuelle de l'Afrique qui pense qui crée et qui innove !
Publicité
Publicité
Publicité