Les Startup Weekends sont des événements mondiaux organisés en Afrique qui permettent aux personnes ambitieuses de collaborer, de construire des prototypes et de formuler des plans d'affaires.

 

 

Le temps où l'Afrique regardait à l'extérieur du continent pour une technologie de pointe s'estompe rapidement et appartient de plus en plus au passé. Dans toutes les grandes capitales d'Afrique, on trouve désormais des entrepreneurs « faits maison », des pépinières d'entreprises, et des hommes d'affaires de qualité. Le nombre croissant d aspirants entrepreneurs africains en technologie est promu par Startup Weekend, un événement de 54 heures qui a eu lieu dans sept pays africains ces 10 derniers mois.

Startup Weekend est une filiale de la Fondation Ewing Marion Kauffman, qui est l'une des plus grandes fondations aux États-Unis et le leader mondial en matière d'entrepreneuriat.

Les développeurs d'affaires, les concepteurs de technologies, les commerciaux, les chefs de produits et tout simplement les amateurs de startup assistent aux événements Startup Weekend. Les organisateurs notent que la moitié des participants a des diplôme et de l expérience en technologie, l'autre moitié a des antécédents d'affaires. Chaque événement est organisé par des sociétés locales.

Les aspirants entrepreneurs se réunissent pour partager des idées, former des équipes de collaboration, construire des prototypes de produits et formuler des plans pour lancer des startups. Le format Startup Weekend est une expérience intense, au rythme rapide. Le vendredi, les participants présentent leurs nouvelles idées de startup pour le public et sollicitent les autres à se joindre à leur équipe. Le samedi et le dimanche, ces équipes apportent leurs compétences sur la construction d'un prototype de produit et le ciblage de clients ou bénéficiaires potentiels.

Puis, le dimanche soir, les équipes présentent leurs prototypes à un panel d'experts locaux qui les conseillent et sélectionnent les meilleurs. Les startups proposées reçoivent alors des récompenses en espèces, en produits et en services de sponsors.

Les événements produisent un effet à long terme. Selon les organisateurs, plus des trois quarts des participants continuent à travailler avec leurs équipes afin d'affiner leurs idées et leurs produits. Les événements ont un réseau de 45000 participants à travers le monde. En 2011, des Startup Weekends ont eu lieu à Cape Town, Marrakech, Lagos et Accra. Depuis le début de l année, il y en a eu à Nairobi, Dakar et à Kampala.

Dropifi, le vainqueur de l'épreuve d'Accra, a capté l'attention internationale en étant choisi au quatrième rang des startups les plus brillantes de l'Afrique par Memeburn.com, le traqueur de nouvelles technologies. La startup a également été inscrite sur la liste Forbes des 20 meilleures startups d Afrique. Dropifi assiste les entreprises à rendre leurs formulaires de contact de site simple et à les « aide à mieux analyser, visualiser et répondre aux messages de leurs contacts ».

Le vainqueur de l'épreuve de Nairobi est Inuka Kenya, une plate-forme en ligne pour connecter entrepreneurs non techniques au Kenya avec des mentors et inversement. Le vainqueur du Dakar est un centre d'art virtuel et une plate-forme e-commerce appelée My African Touch qui permet aux visiteurs d'acheter de l art et des vêtements africains rares et uniques.

A l'avenir Les aspirants entrepreneurs africains qui profiteront d un Startup Weekend pourraient bien repartir avec de précieuses connaissances et idées, et qui sait, peut-être même le premier prix qui transformerait leur idée en affaire lucrative.

 

L Traoré

L Traoré

Analyste sur Nextafrique.com.

L. Traoré a été consultante et risk manager au sein de plusieurs banques d'investissements de la place de Paris. Ses centres d'intérêts sont l'économie, la finance de marché et les nouvelles technologies.

Plus

Participez à la discussion