monnaie

  • Selon l’édition d’avril 2016 des Perspectives économiques régionales pour l’Afrique subsaharienne, intitulée Un changement de cap s’impose, la croissance devrait tomber à 3 % pour l’ensemble de la région en 2016, soit le taux le plus bas depuis une quinzaine d’années

    Croissance à moyen terme : L'Afrique doit changer de cap !

    Après une longue période de croissance économique solide, l’Afrique subsaharienne devrait connaître une deuxième année difficile car la région subit des chocs multiples, a annoncé aujourd’hui le Fonds monétaire international (FMI). Selon l’édition d’avril 2016 des Perspectives économiques régionales pour l’Afrique subsaharienne, intitulée Un changement de cap s’impose, la croissance devrait tomber à 3 % pour l’ensemble de la région en 2016, soit le taux le plus bas depuis une quinzaine d’années, mais avec des différences considérables d’un pays à l’autre.
  • Quelle pertinence a le Franc CFA pour l'Afrique d'aujourd'hui et de demain ?

    Quelle pertinence a le Franc CFA pour l'Afrique d'aujourd'hui et de demain ?

    Interview du Dr Yves Ekoué AMAÏZO, Directeur du groupe de réflexion, d’action et d’influence Afrocentricity Think Tank et Conseil international par le journaliste ulien Wagner (JW) couvrant les médias Africa News Agency et Le Courrier de l'Atlas.
  • Hausse du dollar, baisse du pétrole : 13 effets collateraux en Afrique, sans stratégie en 2015

    Hausse du dollar, baisse du pétrole : 13 effets collateraux en Afrique, sans stratégie en 2015

    La croissance économique annuelle moyenne de l’Afrique, de l’ordre de 5,3 % entre 2004 et 2014, ne peut que faire rêver l’Union européenne avec moins de 1 % sur la même période. Mais la croissance économique africaine n’est pas inclusive et ne s’accompagne pas de création d’entreprises et d’emplois décents. Tout ceci génère de graves inégalités que les Gouvernants africains semblent considérer comme priorité seconde alors que la population va doubler d’ici 2050 pour atteindre les 2 milliards d’Africains dans le monde.
  • Bitcoin et lutte contre Ebola : Le potentiel des crypto-monnaies pour le secteur humanitaire

    Bitcoin et lutte contre Ebola : Le potentiel des crypto-monnaies pour le secteur humanitaire

    Avez-vous entendu parler de Bitcoin, cette devise numérique cryptée dont la valeur a subi d'importantes fluctuations ces dernières années ? Elle n'existe pas physiquement, aucune autorité ne la supervise, et sa gestion requiert un accès Internet. Rien, a priori, la destinant à un succès humanitaire. Et pourtant, de l'avis des experts, Bitcoin pourrait bien avoir des enseignements à offrir pour ce qui est de la fourniture de l'aide dans des contextes où les institutions sont fragilisées (ou détruites).
  • Le yuan chinois peut-il devenir la prochaine monnaie de reserve sur les marches africains ?

    Le yuan chinois peut-il devenir la prochaine monnaie de reserve sur les marches africains ?

    En mars dernier, la Banque centrale du Zimbabwe a ajouté le yuan ou renminbi (RMB), la devise chinoise, à la liste des monnaies de sa corbeille de devises, avec le yen japonais, le dollar australien et la roupie indienne. Le Zimbabwe a ainsi rejoint la liste des pays africains qui utilisent la devise chinoise comme l’une de leurs monnaies officielles.
  • Une monnaie unique au Maghreb : Mythe ou réalité ?

    "Il faut, sur la question monétaire, être d'une extrême modestie. C'est un sujet difficile et l'union monétaire ne sera sûrement pas le moins difficile des aspects de l'union du Maghreb Arabe. Quelle que soit l'échéance, il faut néanmoins déjà y penser, et même en parler : nous savons bien que le discours crée une exigence, une tension vers l'aboutissement". M. Leproux, 1990
  • Voici comment l'est toujours contrainte de payer l'impôt colonial a la france

    Voici comment l'Afrique est toujours contrainte de payer l'impôt colonial a la france

    Le saviez-vous? Aujourd’hui encore, beaucoup de pays africains continuent de payer un impôt colonial en France, et ce malgré l’indépendance ! Lorsque Sékou Touré de Guinée décida en 1958 de sortir de l’empire colonial français, et opta alors pour l’indépendance du pays, l’élite coloniale française à Paris était s’est indignée, et dans un acte de fureur historique, demanda à son administration alors en place en Guinée de détruire, dans tout le pays, ce qui représentait, à leur yeux, les avantages de la colonisation française.
  • Liberté : 4 piliers pour sortir l’Afrique de l’esclavage économique

    Liberté : 4 piliers pour sortir l’Afrique de l’esclavage économique

    George Orwell n’aurait pu en prédire autant quand il avait écrit son roman 1984, que son concept fictif de mots étant transformés par la « novlangue » pour signifier leur contraire deviendrait jamais une réalité. En effet, c’est la réalité, ici en Afrique. Juste comme il le disait, la « liberté » s’est métamorphosée en « esclavage » dans sa fiction, en conséquence la «liberté économique» est devenue « l'esclavage économique » presque partout en Afrique.
  • Certains analystes, comme Placide Moussounda de la Nouvelle Afrique, soutiennent que l'Afrique francophone a tru00e8s peu bénéficié de la France depuis l'indépendance

    France et Afrique francophone : Un mariage de désagréments

    Certains analystes, comme Placide Moussounda de la Nouvelle Afrique, soutiennent que l'Afrique francophone a très peu bénéficié de la France depuis l'indépendance. Je suis de ceux qui ont toujours considéré la relation continue entre la France et l'Afrique comme suspecte et préjudiciable à la croissance et au développement du continent.
  • Quelles sont perspectives de croissance en Afrique et les obstacles potentiels pour 2013 ? Elu00e9ments de ru00e9ponses dans les derniers rapports Global Economic Prospect et Africau2019s Pulse de la Banque Mondiale.

    Prévisions économiques de la Banque Mondiale : Que réserve 2013 pour l'Afrique subsaharienne ?

    Une demande locale robuste, des prix de matières premières durablement élevés, des volumes d'exportation en croissance ont soutenu la croissance africaine en 2012. Quelles sont les perspectives de croissance en Afrique et les obstacles potentiels pour 2013 ?
  • Les quatre principes du franc cfa expliques par le Professeur Nicolas Agbohou

    Les quatre principes du franc CFA expliqués par le Professeur Nicolas Agbohou

    Le système franc CFA est basé sur quatre grands principes : la centralisation des réserves de change au Trésor public français, la fixité de la parité franc CFA/euro, la libre convertibilité du franc CFA à l’euro, et la libre circulation des capitaux entre la France et les pays africains de la zone franc. A ces principes s’ajoutent la participation française aux instances de direction des banques centrales africaines, pièce maîtresse du système CFA puisqu’elle garantit l’application sans faille des quatre principes précédemment cités.
  • Le paysage actuel du trading sur les matières premières exclut les personnes qui ne sont pas bancarisées voire exclues des systèmes commerciaux régulés.

    Création de richesse en Afrique : Pourquoi il faut repenser les bourses de matières premières

    Comment repenser le système de bourses de matières premières de sorte à intégrer tous les citoyens dans l'économie formelle et de générer de la prospérité individuelle, régionale et mondiale ?
  • Cette inversion de tendance dans la croissance de l/u00e9conomie guinu00e9enne est certes dopu00e9e par l/accu00e9lu00e9ration des investissements dans le secteur minier et une forte croissance dans l/agriculture, mais aussi par un ensemble de ru00e9formes

    4,7% en 2012 contre -0,3% en 2009 : Comment la Guinée est sortie de la récession

    La croissance économique de la Guinée atteint les 4,7% à fin 2012 contre -0,3% en 2009. Comment le pays a-t-il réalisé cette remarquable performance en seulement 3 ans dans un contexte économique mondial morose ?
  • Le Maroc face à un déficit public inquiétant

    La situation des finances publiques marocaines n'est pas prête de s'améliorer en 2012. Selon les dernières statistiques, le budget a été multiplié par 5 passant de 7 à 33 milliards de DH entre fin août 2011 et fin août 2012.
  • Les autorités guinéennes face au défi de stabilité des prix sur le marché, après le mois de carême

    Les autorités guinéennes comptent relever le défi relatif à la stabilité des prix des denrées de première nécessité, notamment le riz, la farine, le sucre et les huiles, ce sur l'ensemble des marchés de consommation du pays.
  • La crise de lu2019euro devrait fournir aux du00e9cideurs politiques africains bien des raisons pour ne pas se pru00e9cipiter vers lu2019union monu00e9taire - mu00eame en tenant compte des problu00e8mes de cru00e9dibilitu00e9 des ru00e9gimes monu00e9taires actuels de nombreux pays africains.

    Intégration monétaire en Afrique de l'Est : laissons faire la M-Pesa !

    L'Europe n'est pas le seul endroit où l idée d union monétaire a obtenu un soutien politique considérable. C est certainement aussi le cas en Afrique. En fait, il existe déjà de facto une union monétaire (officiellement deux unions monétaires) en Afrique centrale et de l Ouest sous la forme des deux zones franc CFA. En outre, il y a aussi des discussions quant à des unions monétaires en Afrique de l Est et en Afrique australe.
  • RD Congo : Les nouvelles coupures du franc congolais inquiètent

    «L environnement macroéconomique est au beau fixe avec un taux de croissance qui varie entre cinq et sept pour cent», affirme Jean-Claude Masangu, gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC) pour justifier le lancement de grosses coupures du franc congolais République démocratique du Congo (RDC).
  • Bitcoin : Une révolution pour la diaspora et la finance en Afrique ?

    Bitcoin : Une révolution pour la diaspora et la finance en Afrique ?

    Avoir une monnaie mondiale libre de tout contrôle d’Etat qui peut être utilisée de façon presque intraçable semble être trop beau pour vrai. Mais, la monnaie Bitcoin est une réalité, et elle a le potentiel de transformer la finance en Afrique. En tant que monnaie électronique, maintenue par un réseau peer-to-peer, le Bitcoin est basé sur un réseau ouvert, indépendant non seulement des contraintes géographiques de devises fortes, mais aussi des mesures de manipulation d'approvisionnement, réduisant ainsi sa sensibilité à l'inflation. Sa qualité anti-inflationniste est renforcée par le fait que sa masse monétaire soit limitée à 21 millions de Bitcoins même si elle se développe à mesure que le réseau s'accroit.
  • Maroc : Vers un nouveau modèle de croissance ?

    Les réserves de change marocaines continuent leur dégringolade, étant actuellement de 171 milliards de dirhams, soit seulement 5,5 mois d'importations, alors qu'en 2005 elles représentaient l'équivalent de 12 mois. Au-delà de l'aspect financier, cette évolution défavorable suscite plusieurs inquiétudes car elle n'est pas seulement le fruit d'une conjoncture défavorable, mais bel et bien le résultat de fragilités structurelles liées non seulement aux équilibres macroéconomiques mais également au modèle de croissance adopté.
  • Crise de l'Euro : paradoxes et leçons pour la monnaie unique africaine

    Alors que le monde n a pas encore fini d absorber les effets récessifs de la crise du crédit de 2007-2009, voilà? que la dynamique de la crise de l Euro, considéré jusque-là? comme un « success story », dévoile des paradoxes mais aussi des leçons utiles pouvant inspirer les projets d intégration monétaire en cours en Afrique.