marchés financiers

  • Banque et Finance : Des secteurs qu'il faut bousculer en Afrique !

    Banque et Finance : Des secteurs qu'il faut bousculer en Afrique !

    L’Afrique est à la croisée des chemins. La croissance économique s’est consolidée sur la majeure partie du continent et, dans de nombreux pays, les exportations sont en pleine expansion, les investissements étrangers en hausse et l’aide extérieure moins nécessaire.
  • Produits de base : Tendance haussière grâce à la flambée des cours de l'huile de palme

    Produits de base : Tendance haussière grâce à la flambée des cours de l'huile de palme

    Les dernières prévisions de la FAO pour les récoltes céréalières mondiales indiquent que les marchés seront stables pour les produits de base.
  • Selon l’édition d’avril 2016 des Perspectives économiques régionales pour l’Afrique subsaharienne, intitulée Un changement de cap s’impose, la croissance devrait tomber à 3 % pour l’ensemble de la région en 2016, soit le taux le plus bas depuis une quinzaine d’années

    Croissance à moyen terme : L'Afrique doit changer de cap !

    Après une longue période de croissance économique solide, l’Afrique subsaharienne devrait connaître une deuxième année difficile car la région subit des chocs multiples, a annoncé aujourd’hui le Fonds monétaire international (FMI). Selon l’édition d’avril 2016 des Perspectives économiques régionales pour l’Afrique subsaharienne, intitulée Un changement de cap s’impose, la croissance devrait tomber à 3 % pour l’ensemble de la région en 2016, soit le taux le plus bas depuis une quinzaine d’années, mais avec des différences considérables d’un pays à l’autre.
  • Casablanca Finance City : Un hub financier ?

    Casablanca Finance City : Un hub financier ?

    D’après le GFCI (Global Financial Centres Index), indice mondial classant les places financières suivant leur compétitivité, Casablanca finance City (CFC), la place financière marocaine, devance pour la première fois celle de Johannesburg en Afrique du Sud pour se classer 33ème, et devient désormais la première place financière en Afrique. Si la percée de la place marocaine est à saluer, nombreux sont qui n’hésitent pas à la qualifier de hub financier et de place financière émergente. Mais, l’est-elle réellement ?
  • Afrique : Vers un boom des introductions en Bourse en 2016 ?

    Afrique : Vers un boom des Introductions en Bourse en 2016?

    Malgré la baisse des prix des matières premières et la fuite des capitaux des marchés émergents vers d’autres économies, les marchés boursiers d'Afrique devraient connaître une solide année 2016 après une année 2015 tout juste satisfaisante, selon le cabinet Baker & McKenzie.
  • Liberté : 4 piliers pour sortir l’Afrique de l’esclavage économique

    Liberté : 4 piliers pour sortir l’Afrique de l’esclavage économique

    George Orwell n’aurait pu en prédire autant quand il avait écrit son roman 1984, que son concept fictif de mots étant transformés par la « novlangue » pour signifier leur contraire deviendrait jamais une réalité. En effet, c’est la réalité, ici en Afrique. Juste comme il le disait, la « liberté » s’est métamorphosée en « esclavage » dans sa fiction, en conséquence la «liberté économique» est devenue « l'esclavage économique » presque partout en Afrique.
  • Des promesses aux réalisations : le rôle clé des marchés de capitaux

    La 17ème Assemblée Générale et la Conférence annuelle de l' « African Securities Exchanges Association » (ASEA)a eu pour thème une question majeure de l avenir économique du continent, s adressant tant aux acteurs économiques africains qu aux investisseurs internationaux: « Des promesses aux réalisations : le rôle clé des marchés de capitaux ». Comment les marchés boursiers africains peuvent-ils devenir une partie intégrante de la transformation économique du continent ? marPour passer des promesses aux réalisations, Sunil Benimadhu, président de l Association des Bourses Africaines (ASEA) a dévoilé un plan d action en 4 « S » pour les marchés boursiers du continent lors de la conférence Pour en savoir plus, lire l'article : Bourses Africaines et transformation économique : Comment passer des promesses aux réalisations ?
  • Pour passer des promesses aux réalisations, Sunil Benimadhu, président de l'Association des Bourses Africaines (ASEA) a dévoilé un plan d'action en 4 u00ab S u00bb pour les marchés boursiers du continent lors de la 17e conférence des Bourses Africaines qui s'est tenue à Abidjan, le mois dernier

    Bourses Africaines et transformation économique : Comment passer des promesses aux réalisations ?

    Comment les marchés boursiers africains peuvent-ils devenir une partie intégrante de la transformation économique du continent ? Avec une capitalisation boursière globale estimée à 1,2 milliard de dollars US, l ensemble des marchés financiers du continent aurait constitué la 12ème place financière du monde s ils étaient regroupés en une seule.
  • Les transformations ru00e9centes du paysage bancaire conduisent les IFD u00e0 repenser leur stratu00e9gie

    Comment soutenir l'émergence d'un secteur financier pérenne en Afrique

    Les dix dernières années ont vu un secteur bancaire local émerger aux côtés des banques européennes traditionnellement présentes en Afrique. Si un développement basé sur ces ressources locales paraît plus soutenable, les banques étrangères doivent continuer de jouer un rôle, notamment pour permettre de connecter les économies africaines au reste du monde. Dans cet environnement changeant, les Institutions Financières de Développement (IFD) adaptent leur stratégie pour contribuer à développer un secteur financier pérenne et performant.
  • La Bourse du Ghana prévoit de mettre en place une nouvelle plateforme de marché destinée aux petites et moyennes entreprises à fort potentiel de croissance d'ici le mois prochain. Zoom sur les spécificités de ce marché innovant.

    Lancement d'une Bourse pour les PME au Ghana : Ce que cela changera

    Les PME sont souvent les plus lésées dans le processus de mobilisation de nouveaux capitaux sur les marchés boursiers en raison du caractère fluctuant de la valorisation et des contraintes réglementaires disproportionnées par rapport à leur taille.
  • Tour du2019Afrique des enjeux, des ru00e9alisations et des perspectives des sukuk en Afrique comme instrument de financement des plans de croissance, de construction, de refinancement et de stimulation des investissements des Etats du continent.

    Financement de la croissance : L'Afrique va-t-elle enfin exploiter le potentiel des sukuk ?

    Les Etats africains ont plus que jamais besoin de financer leurs plans de croissance, de construction, de refinancement et de stimulation des investissements.
  • Pour la troisième année consécutive, le groupe sud-africain Standard Bank est classé marque bancaire ayant le plus de valeur en Afrique selon le rapport mondial 2013 sur le Top 500 des marques bancaires.

    15 marques africaines parmi les 500 premières banques mondiales en 2013

    Le classement des 500 premières marques bancaires mondiales est compilé par le cabinet d'évaluation et de gestion d'actifs BrandFinance, et publié dans le magazine The Banker. Intitulé Top 500 Banking Brands, ce classement est le seul comparateur direct de la valeur des marques dans le secteur bancaire mondial.
  • Le paysage actuel du trading sur les matières premières exclut les personnes qui ne sont pas bancarisées voire exclues des systèmes commerciaux régulés.

    Création de richesse en Afrique : Pourquoi il faut repenser les bourses de matières premières

    Comment repenser le système de bourses de matières premières de sorte à intégrer tous les citoyens dans l'économie formelle et de générer de la prospérité individuelle, régionale et mondiale ?
  • Investissements dans l'UEMOA : Comment booster le développement économique de la zone

    Investissements dans l'UEMOA : Comment booster le développement économique de la zone

    L’Afrique, terre riche en ressources naturelles et une culture diversifiée, est un continent où 65% de la population a moins de 20 ans. Avec un taux d’urbanisation croissant, le continent, plus que jamais est convoité.
  • Moody's confirme le triple A de la BAD avant son emprunt obligataire pour les infrastructures en Afrique

    L'agence Moody's a attribué à la BAD (Banque africaine de développement) une note triple A avant un emprunt obligataire de 40 milliards de dollars pour financer les projets d'infrastructure en Afrique ; ce qui indique que ses titres présentent un risque de crédit minimal.
  • Classement mondial de la compétitivité 2012-2013 : Où en sont les économies africaines ?

    Le World Economic Forum vient de publier l'édition 2012/2013 de son Rapport Global sur la Compétitivité. A quels niveaux se situent les pays africains par rapport au reste du monde ? Votre pays se positionne-t-il dans le haut du tableau ?
  • Les défis de l'intégration régionale des Bourses et marchés financiers ouest-africains

    Les 23 et 24 août derniers, les différents acteurs des quatre Bourses d'Afrique de l'Ouest ont participé à un forum dédié à la dynamisation des efforts régionaux dans la mise en oeuvre de l'initiative de longue date d'intégration des marchés en Afrique de l'Ouest.
  • Croissance en Afrique : Miser sur la puissance des marchés et des bourses africains

    Instaurer des politiques adéquates pour rendre les marchés financiers africains puissants. Quelques jours avant que Facebook fasse son entrée en bourse le 18 mai dernier, l engouement pour le géant des réseaux sociaux s est déchaîné.
  • Dix mesures pour booster les marchés financiers africains

    Dix mesures pour booster les marchés financiers africains

    « Les défis auxquels sont confrontés les marchés de capitaux africains sont importants. Cependant, le succès économique de l'Afrique à long terme est intrinsèquement lié à la réussite du développement de ses marchés de capitaux. Leur renforcement est donc essentiel pour que l'Afrique exploite son vaste potentiel. » C est ce qu a déclaré Bill Mills, directeur général régional pour l'Europe, le Moyen-Orient et l Afrique du groupe bancaire Citi, lors de l « African Investment Summit » de fin 2011.
  • La Société des télécommunications du Mali prépare son entrée en Bourse

    La Société des télécommunications du Mali(SOTELMA) prévoit d'entrer en bourse avec la décision de l'Etat malien de céder 29% de son capital.