mines

  • Selon l’édition d’avril 2016 des Perspectives économiques régionales pour l’Afrique subsaharienne, intitulée Un changement de cap s’impose, la croissance devrait tomber à 3 % pour l’ensemble de la région en 2016, soit le taux le plus bas depuis une quinzaine d’années

    Croissance à moyen terme : L'Afrique doit changer de cap !

    Après une longue période de croissance économique solide, l’Afrique subsaharienne devrait connaître une deuxième année difficile car la région subit des chocs multiples, a annoncé aujourd’hui le Fonds monétaire international (FMI). Selon l’édition d’avril 2016 des Perspectives économiques régionales pour l’Afrique subsaharienne, intitulée Un changement de cap s’impose, la croissance devrait tomber à 3 % pour l’ensemble de la région en 2016, soit le taux le plus bas depuis une quinzaine d’années, mais avec des différences considérables d’un pays à l’autre.
  • RDC : Vingt-huit mesures « urgentes » pour stabliser l'économie

    RDC : Vingt-huit mesures « urgentes » pour stabliser l'économie

    Le gouvernement de la RDC a adopté, mardi 26 janvier, vingt-huit mesures « urgentes » pour stabiliser et relancer l’économie national très affaiblie par la chute des cours des matières premières. En effet, la baisse des cours des minerais a conduit au ralentissement de la croissance de la production.
  • Mine de cuivre à Kitwe, Zambie. Crédits Photo: Panos/Sven Torfinn

    Industrie minière en Afrique : la fin d’une malédiction ?

    Si l’on en croit le Conseil mondial du diamant, l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale sont des terreaux fertiles pour les diamants du sang, popularisés au cinéma par le film Blood Diamond.
  • Les entreprises face aux droits de l’homme en Afrique : Abus, enjeux et bonnes pratiques

    Les entreprises face aux droits de l’homme en Afrique : Abus, enjeux et bonnes pratiques

    Le secteur privé se développe en Afrique francophone à un rythme sans précédent. Les entreprises ont la possibilité de contribuer à la lutte contre la pauvreté, les maladies et autres maux de cette région qui est l’une des plus pauvres du monde. Cependant, une bonne partie de cette opportunité est gâchée par les modèles d’affaires qui cherchent à maximiser les gains à court-terme des entreprises en ignorant le coût de leurs opérations aux dépens des communautés et des travailleurs.
  • Pourquoi AREVA refuse-t-elle de payer un juste taux d’imposition au Niger ?

    Pourquoi AREVA refuse-t-elle de payer un juste taux d’imposition au Niger ?

    L’industrie extractive du Niger détient le plus grand potentiel de croissance économique pour le pays. Néanmoins, les avantages de ce potentiel restent tout à fait en dehors de la réalité de l'économie en difficulté du Niger.
  • Le paysage actuel du trading sur les matières premières exclut les personnes qui ne sont pas bancarisées voire exclues des systèmes commerciaux régulés.

    Création de richesse en Afrique : Pourquoi il faut repenser les bourses de matières premières

    Comment repenser le système de bourses de matières premières de sorte à intégrer tous les citoyens dans l'économie formelle et de générer de la prospérité individuelle, régionale et mondiale ?
  • Cette inversion de tendance dans la croissance de l/u00e9conomie guinu00e9enne est certes dopu00e9e par l/accu00e9lu00e9ration des investissements dans le secteur minier et une forte croissance dans l/agriculture, mais aussi par un ensemble de ru00e9formes

    4,7% en 2012 contre -0,3% en 2009 : Comment la Guinée est sortie de la récession

    La croissance économique de la Guinée atteint les 4,7% à fin 2012 contre -0,3% en 2009. Comment le pays a-t-il réalisé cette remarquable performance en seulement 3 ans dans un contexte économique mondial morose ?
  • Pillage des ressources en Afrique : Un nouveau fonds pour aider les pays pétroliers et miniers

    La Banque mondiale a lancé un nouveau fonds pour aider les pays du continent à mettre oeuvre des conditions d'égalité de concurrence vis-à-vis de leurs ressources naturelles et à assurer des contrats équitables avec les entreprises internationales. En quoi cela va-t-il-consister ?
  • Burkina Faso : 7% de croissance attendue en 2013, merci à qui... à l or !

    Le Burkina Faso table sur une croissance économique de 7% de croissance économique pour l'année prochaine, rapporte le Faso.net selon les propos du ministre de l Economie et des Finances Lucien Marie Noël Bembamba.
  • Belles perspectives de croissance pour le PIB du Sénégal à 4,3% en 2013

    La croissance du PIB devrait enregistrer une légère hausse à 4,3 % en 2013 contre une estimation de 3,7% pour l’année 2012. Ce sont les perspectives annoncées par Hervé Joly, qui dirigeait une mission du Fonds monétaire international (FMI) au Sénégal du 6 au 19 septembre 2012.
  • Au Burkina Faso, les responsables éducatifs craignent que la ruée vers lu2019or ne détourne les enfants de lu2019école | Crédits Photo : u00a9 Themepap/Flickr

    Burkina Faso : L'éducation, victime de la ruée vers l'or

    L'expansion que connaît l'exploitation minière aurifère depuis trois ans a fait du pays l'un des principaux producteurs d'Afrique, mais cela a également détourné les enfants, certains âgés de seulement six ans, du chemin de l'école.
  • Botswana : un modèle pour sortir de l'économie de rente ?

    Qu'ont économiquement en commun le Botswana et la RD-Congo ? Bien que différents sous plusieurs aspects, les deux pays partagent au moins une particularité : dans chacun d'eux, les revenus générés par une ou plusieurs ressources naturelles conditionnent le bien-être des habitants.
  • Guinée : Un nouveau cadre de négociation dans le secteur minier

    La Guinée, qui est souvent qualifiée de «scandale géologique» en raison de ses nombreuses richesses minières, peine pourtant à sortir d un sous-développement endémique. La corruption et des clauses léonines dans certains contrats miniers en sont souvent les principales causes, selon des analystes.
  • Les réformes du secteur minier en Afrique

    Dans un récent document, « Les ressources minérales et le développement de l Afrique », la Commission économique pour l Afrique de l ONU (CEA) souligne les enjeux de ce secteur pour le continent africain. Si les prix des ressources minières ont rarement été aussi élevés sur les marchés, les Etats africains et leurs populations en profitent en général relativement peu, du fait d une taxation inadéquate, de partenariats public-privés mal négociés, d une mauvaise régulation du secteur et d un interventionnisme public mal calibré.
  • Le top 5 des opportunités d'investissement en Afrique pour 2012

    Les économies africaines se classent facilement parmi les plus résistantes au monde. Pendant la récession économique mondiale de 2009, l Afrique était la seule région mis à part l Asie à croître positivement, à environ 2%. La croissance du continent est depuis sur une trajectoire ascendante avec 4,5% de croissance moyenne en 2010 et 5,0% en 2011.
  • Mines au Mali : La diversification en marche

    La nouvelle politique minière entend substituer à la monoculture de l'or, l'exploitation d'un large éventail de minerais et conforter ainsi la position du Mali sur l'échiquier minier africain. Les pouvoirs publics ont marqué leur volonté de faire du secteur privé le moteur de l'essor des activités minières.
  • Afrique : Quelles voies pour protéger l'enfance ?

    « L'éducation comme stratégie de lutte contre les pires formes de travail des enfants», tel a été le th? Me choisi cette année pour marquer la célébration de la journée mondiale de lutte contre la traite et les pires formes de travail des enfants.Cette célébration nous rappelle la pénible situation des enfants dans le monde, en réaffirmant l'article 32 de la convention des nations unies relatives aux droits de l'enfant :« le droit de l'enfant à être protégé contre l'exploitation économique et de n'être astreint à aucun travail comportant des risques susceptibles de compromettre son éducation ou de nuire à sa santé ou à son développement physique, mental spirituel, moral ou social ».
  • Madagascar : Les écolières, gagnées par la fièvre de l'or

    La fièvre de l or semble s être emparée d Ankavandra, une petite ville de l ouest de Madagascar, et de ses écolières. La pauvreté rurale, conjuguée à un cours mondial de l or exceptionnel, incite en effet irrésistiblement les jeunes filles d Ankavandra et des environs à faire l école buissonnière pour se rendre dans les contreforts du plateau central, dans l espoir d y dénicher quelques paillettes d or.
  • Un secteur minier au service de l'Afrique : le rôle des institutions financières de développement (IFD)

    Pour Xavier Darrieutort, chargé d'affaires à Proparco et Jérôme Bertrand-Hardy, directeur-adjoint des opérations, le rôle des institutions financières de développement (IFD) est d'accompagner les projets risqués voire d impulser les réformes nécessaires au secteur : meilleure répartition des revenus, atténuation des impacts sociaux et environnementaux.