entrepreneuriat social

  • Les 5 meilleures innovatrices d'Afrique distinguées au Forum Économique Mondial 2016

    Le Forum économique mondial pour l'Afrique a présenté, vendredi, les cinq gagnantes du défi de la conférence dans le but de désigner les meilleures femmes novatrices de l'Afrique. Les lauréates ont innové dans divers secteurs comme l'assurance santé, les technologies solaires, le matériel médical bio, la formation informatique, et la transformation alimentaire. Elles viennent du Kenya, du Rwanda, d'Afrique du Sud, de Tanzanie et d'Ouganda.
  • Les Africains élus entrepreneurs sociaux de l'année 2016

    Les Africains élus entrepreneurs sociaux de l'année 2016

    Les entrepreneurs sociaux s'engagent là où les marchés traditionnels ont échoué et mettent en œuvre leurs dernières réflexions micro- économiques d'une manière pratique et durable afin d'en faire bénéficier les personnes marginalisées et pauvres.
  • Zoom sur l'E3D, l'entreprise sociale qui fait du « Made in Niger » bio

    A la découverte d'E3D, l'entreprise sociale qui fait du « Made in Niger » bio

    Créée en 2014, E3D (Environnement et Développement Durable Dioundiou) Niger est jeune entreprise sociale et verte, qui intervient dans la production et commercialisation des produits bio à base de graines de Neem. Arbre originaire d’Inde, le neem ou margousier produit une graine aux vertus antiparasitaires, grâce à sa concentration en azadirachtine.
  • Les enfants bénificiaires de Challenging Heights, une entreprise social soutenu par Reach for Change au Ghana

    Entrepreneuriat social : Le nouveau visage du développement de l'Afrique ?

    L'entrepreneuriat social est-il le nouveau visage du développement? Le récent rapport d'impact publié par Reach for Change suggère cette possibilité.
  • 30 de moins de 35 ans : Les meilleurs jeunes entrepreneurs d’Afrique en 2016

    30 de moins de 35 ans : Les meilleurs jeunes entrepreneurs d’Afrique en 2016

    Une incroyable vague d’entrepreneurs transforment les économies sur le continent et les jeunes Africains créent de plus en plus d'entreprises remarquables qui résolvent des problèmes socio-économiques critiques, tout en générant des opportunités d'emploi et de la richesse. Chaque année, depuis 2011, la liste Forbes permet de les découvrir.
  • Social Business : Des écoles privées « low-cost », une solution aux défis scolaires de l'Afrique ?

    Social Business : Des écoles privées « low-cost », une solution aux défis scolaires de l'Afrique ?

    Les entreprises sociales sont-elles capables d’apporter des solutions efficaces, durables et duplicables aux problèmes qui jusqu’ici étaient l’apanage du secteur public ? Bien que peu contestent le rôle clé des entreprises commerciales dans la création et le maintien des emplois, beaucoup s’insurgent quand des organisations à but lucratif pénètrent les secteurs traditionnellement considérés comme des « biens publics », tels que l’enseignement préscolaire et primaire.
  • Fatima-Zahra Mansouri, Maroc, Maire de Marrakech

    Les 20 plus jeunes femmes de pouvoir en Afrique en 2014

    Après un appel à candidatures pour son quatrième classement du genre, le magazine Forbes vient de publier la liste officielle des 20 plus jeunes femmes de pouvoir en Afrique pour l’année 2014, mettant en vedette de jeunes femmes de moins de 45 ans, dynamique, inspirantes et parmi les plus influentes dans divers domaines : politique, affaires, banques, technologie, diplomatie et médias.
  • A la découverte du premier système d'irrigation a distance Made in Niger

    Un système de télé-irrigation mis au point par un inventeur nigérien a été classé parmi les dix meilleures innovations de l’année, lors de la cérémonie de l'African Innovation Prize, la semaine dernière (5 mai) à Abuja, au Nigeria.
  • Les 30 meilleurs jeunes entrepreneurs d'Afrique en 2014

    Les 30 meilleurs jeunes entrepreneurs d'Afrique en 2014

    Jamais une génération de jeunes Africains n’aura été aussi inspirée. Ces bâtisseurs, innovateurs et preneurs de risques sont fervents dans leur volonté de transformer le continent. Ils résolvent les problèmes socio-économiques critiques, exportent la culture africaine dans le monde, créent des emplois pour les Africains, racontent l'histoire de l'Afrique et en rédigent le futur. Découvrez le parcours de ces 30 prodiges de la transformation de l'Afrique sélectionnés par Mfonobong Nsehe, contributeur sur Forbes et son panel d’entrepreneurs parmi une liste de près de 800 jeunes entrepreneurs africains.
  • Moctar Dembélé et Gérard Niyondiko ont décidé de produire et commercialiser ce savon révolutionnaire, produit u00e0 partir de ressources 100% locales permettant de protéger ses utilisateurs du paludisme

    Entrepreneuriat social : 2 étudiants africains récompensés pour avoir inventé un savon anti-palu

    Selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), environ la moitié de la population mondiale court toujours le risque de contracter le paludisme. En 2010, sur 219 millions de personnes touchées, le paludisme a fait 660.000 décès, dont 91% sur le continent africain où ce mal demeure la principale cause de mortalité.
  • La Fondation Rockefeller et la Fondation Tony Elumelu viennent du2019annoncer le lancement du Fonds du2019Impact pour lu2019Economie et les Innovations (IEIF) lors du forum Impact Investing en Afrique: Accélérer l'industrie régionale.

    Innovation sociale et entrepreneuriat : L'Impact Investing fait son entrée en Afrique

    La Fondation Rockefeller et la Fondation Tony Elumelu viennent d annoncer le lancement du Fonds d Impact pour l Economie et les Innovations (IEIF) lors du forum Impact Investing en Afrique: Accélérer l'industrie régionale.
  • De lu2019immobilier aux services financiers en passant par la fabrication, les médias, la technologie, la technologie verte, la santé, l'agriculture et la mode, les 30 jeunes entrepreneurs africains, perturbateurs et novateurs, de cette liste sont impatients de changer l'Afrique.

    30 de moins de 30 ans : Les meilleurs jeunes entrepreneurs d'Afrique

    De l immobilier aux services financiers en passant par la fabrication, les médias, la technologie, la technologie verte, la santé, l'agriculture et la mode, les 30 jeunes entrepreneurs africains, perturbateurs et novateurs, de cette liste sont impatients de changer l'Afrique. Ensemble, ils représentent le meilleur de l esprit d'entreprise, de l innovation et du capital intellectuel de leur génération.
  • Kiva Zip : Vers un nouveau modèle de microfinance en Afrique ?

    Les entrepreneurs et petites entreprises africaines rencontrent d énormes difficultés pour se financer et se développer. Le projet Kiva Zip est un projet pilote de microcrédit lancé par Kiva destiné à mettre en relations les prêteurs et emprunteurs via une plateforme internet. Actuellement testé aux États-Unis et au Kenya, Kiva Zip a pour ambition de faciliter l obtention de petits prêts à des micro-entrepreneurs. Pour cela, Kiva a choisi environ 30 individus et organisations au Kenya comme Administrateurs. Kiva Zip compte sur ses Administrateurs pour identifier des entrepreneurs candidats à l obtention de petits prêts afin de les recommander à son réseau de bailleurs. À compter de ce mois-ci, le projet pilote introduit un système de médailles récompensant les bonnes recommandations c est-à-dire celles qui portent sur des entreprises très enclines à rembourser leur prêt et à établir une relation avec leur bailleur. L ONG GVEP de lutte contre la pauvreté participe depuis février 2012 au projet Kiva Zip en tant qu administrateur dont le rôle est de recommander aux bailleurs de Kiva des entreprises fiables dans lesquelles ils peuvent investir. Moins de six mois plus tard, GVEP annonce dans un communiqué à nextafrique.com qu une double médaille d or lui a été décernée en reconnaissance de son rôle d Administrateur dans le cadre du pilote. A ce jour, GVEP est le seul Administrateur au Kenya à avoir obtenu une médaille d or dans les catégories « Remboursement » et « Relationnel ». Jonny Price, Directeur du programme Kiva Zip, écrit sur le blog de l organisation : « Nous sommes enthousiastes quant au potentiel des médailles et ce, pour plusieurs raisons : les bailleurs pourront indiquer quels emprunteurs sont les plus susceptibles de rembourser leur prêt et établir une relation avec eux ; quant aux emprunteurs qui s engagent à établir une relation avec leurs bailleurs, ils augmenteront leurs chances de lever des fonds ». Plus d outils d évaluation sanctionnant la remise ou la perte d une médaille sont en cours d élaboration et seront développés au fur et à mesure que le projet progresse. Comme l explique Jonny Price : « De nombreux aspects du système de médailles seront revus au cours des prochains mois  le type d actions à sanctionner par une médaille ; l algorithme qui sert à évaluer quels emprunteurs et administrateurs doivent gagner (ou perdre) une médaille ; l impact que le gain ou la perte de médailles aura sur les emprunteurs et les administrateurs ; et par souci d équité, on espère, à l avenir, élargir le système de médailles aux bailleurs ». GVEP a géré approximativement 94 000 GBP répartis sur environ 89 prêts, par le biais de son Fonds de Garantie de l Emprunt. Actuellement, 23 micro-entrepreneurs énergétiques  9 femmes et 14 hommes  issus du réseau de GVEP ont obtenu, avec succès, un financement par le biais du site internet de Kiva Zip et sont entrés dans la phase de remboursement. On y trouve des entreprises de recharge de téléphone, de fours améliorés, de briquettes, de lampes et accessoires solaires. Patrick Njoroge, 49 ans, est un producteur de foyers améliorés du District de Maragua, au centre du Kenya. Après avoir en vain tenté de lancer une entreprise de couture, en 2004, il a découvert les fours économes en énergie. Patrick déclare : « Quelques années plus tard, j ai découvert GVEP International. Ils m en ont appris plus sur le développement commercial et les foyers améliorés. D où je viens, il y a beaucoup de matières premières qui servent à la fabrication des revêtements et j y ai donc vu une opportunité de gagner de l argent. Aujourd hui, je gagne assez pour subvenir aux besoins de ma famille ». Patrick a pour ambition de développer son activité, Ngimbu Claywork, afin d envoyer ses enfants à l université. Il a remboursé 45% des 650 US$ qu il a emprunté et Patrick sait précisément à quoi vont servir les fonds : à l achat de plus de matières premières pour fabriquer les fours ainsi qu un four de potier pour y cuire ses produits. « A l heure actuelle, j utilise un foyer ouvert qui n est pas du tout efficace », remarque-t-il. « Avec plus de matières premières et un four de potier, je serai en mesure de considérablement augmenter ma capacité de production ». Simon Collings, Directeur des opérations chez GVEP, salue cette récompense positive en ajoutant : « C est gratifiant de voir que la qualité de notre travail soit reconnue de la sorte et nous poursuivrons nos efforts pour conserver notre médaille d or. Kiva Zip est une fantastique opportunité qui permet aux entrepreneurs d accéder aux crédits dont ils ont besoin pour satisfaire plus de clients. Ces entrepreneurs ont un rôle décisif à jouer pour permettre aux foyers démunis du Kenya d accéder à une énergie propre ».
  • Station Energy Services : Comment un jeune entrepreneur social participe au développement énergétique de l'Afrique.

    Le Social Business est-il la clé du développement énergétique en Afrique ? En grande partie, certainement, car les initiatives gouvernementales ne sont pas suffisantes. En effet, même dans les pays africains les plus urbanisés, les zones rurales restent isolées des sources d approvisionnement électrique.
  • Les cinq Africains élus entrepreneurs sociaux de l'année 2012

    Cinq Africains ont été nommés Entrepreneurs Sociaux de l'année 2012 en Afrique le mois dernier lors du Forum économique mondial sur l'Afrique à Addis-Abeba, en Ethiopie. Les Prix sont décernés par la Fondation Schwab pour l'entrepreneuriat social et ont été présentés par Klaus Schwab, fondateur et président exécutif du Forum économique mondial.
  • La microfinance contre la pauvreté : L'histoire d'une vie en Éthiopie

    Bishoftu, à 45 kilomètres au Sud d'Addis Abeba, la capitale éthiopienne Aselefech Desalegn prépare l'injera, le pain national. Comme des millions d'Éthiopiennes, elle doit faire des pieds et des mains pour nourrir ses enfants.