A la Une

La croissance économique annuelle moyenne de l’Afrique, de l’ordre de 5,3 % entre 2004 et 2014, ne peut que faire rêver l’Union européenne avec moins de 1% sur la même période. Mais la croissance économique africaine n’est pas inclusive et ne s’accompagne pas de création d’entreprises et d’emplois décents.

Nextafrique.com identifie le top 10 africain qui domine aujourd’hui la croissance des affaires, en termes de PIB (produit intérieur brut), à partir des données publiées par le Fonds Monétaire International.

Avec 8 milliards 930 millions CFA de résultat net d’exploitation 2014 pour la Banque de développement du Mali (BDM-SA), dont 19% du capital appartiennent à l’Etat malien, les indicateurs de la première banque du Mali sont au vert malgré une année 2014 marquée par de dures épreuves.

Le dispositif QuickDo-BookBox, qui permet aux utilisateurs des pays du Sud d'accéder à bas coût à des ouvrages de référence, entrera le mois prochain, dans sa phase pilote, au Cameroun.

Le centre de données le plus vaste et le mieux connecté de toute l’Afrique de l’Ouest

 MainOne (http://www.mainone.net), le principal fournisseur nigérian de services de télécommunication et de solutions réseau innovants destinés aux entreprises d’Afrique de l’Ouest, a annoncé aujourd’hui l’ouverture de son centre de données de niveau III de pointe à Lekki, afin de répondre à la demande croissante de services de colocation, de nuage et de reprise après sinistre en Afrique de l’Ouest. MainOne a en outre annoncé que le site, spécialement conçu à cet effet conformément aux normes internationales TIA 942, sera géré dans le cadre d’une nouvelle filiale à l’enseigne MDX-i (http://www.mdx-i.com).

Chaque année, l'industrie technologique prédit quelles technologies vont « faire un malheur » l'année suivante et devenir les tendances dominantes qui transforment les entreprises et le comportement des consommateurs.

Les entreprises qui réussiront en 2015 seront celles qui sauront s’adapter à l’environnement mondial en constante mutation – caractérisé notamment par des marchés des changes en proie à l’instabilité, une population mondiale en expansion rapide et un nombre croissant d’utilisateurs d’Internet – et en tirer profit.

Faire des affaires en Afrique est chose passionnante, et ceci est davantage un fait qu'un sentiment. Au 21e siècle, le changement est la nouvelle normalité et la stabilité est l'exception. L'Afrique n'est pas restée en marge des évolutions issues de l'impact très réel que l'innovation a eu sur le monde d'aujourd'hui.

Après un appel à candidatures pour son quatrième classement du genre, le magazine Forbes vient de publier la liste officielle des 20 plus jeunes femmes de pouvoir en Afrique pour l’année 2014, mettant en vedette de jeunes femmes de moins de 45 ans, dynamique, inspirantes et parmi les plus influentes dans divers domaines : politique, affaires, banques, technologie, diplomatie et médias.

L'idée d'un de chemin de fer allant d'Abidjan en Côte d'Ivoire à Lomé au Togo n'est pas nouvelle. Le réseau devrait renforcer les échanges commerciaux entre le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le Niger et le Togo.

Des personnes ayant survécu à Ebola en Afrique de l’Ouest donnent des conseils permettant de sauver des vies via des applications mobiles

« Oui, j’ai survécu à Ebola », déclare une femme guinéenne dans le tout premier message envoyé par l’intermédiaire de l’appli interactive

Au cours des trois prochaines années, 250 femmes chefs de micro et petites entreprises dans l'est du Sénégal verront augmenter leur productivité ainsi que leur accès à des produits et services énergétiques.

Showroom

Grid List

La grande vague de manifestants à Paris dimanche dernier était impressionnante et très émouvante, mais pour quoi était-elle ? Nous savons contre quoi elle était : le meurtre de dessinateurs - ou toute autre personne - est une mauvaise chose et ne devrait pas se produire. Mais quel était le message au monde?

L'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest a cruellement souligné les lacunes des systèmes de santé des pays touchés par le virus. Il était compréhensible que ces pays ne soient pas prêts à faire face à l'épidémie - qui n'avait jamais sévi dans la région auparavant - mais Margaret Chan, le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), dit qu'ils n'avaient pas les infrastructures de santé publique essentielles pour répondre à l'inattendu.